11ème édition revisitée du festival Antigel

Bien que son maintien fut une laborieuse épreuve, le festival Antigel en Suisse a tenu bon malgré la situation sanitaire. Alors qu’il accueillait 55 000 personnes encore l’année dernière, son organisation a dû être repensée totalement pour 2021. En déjouant le mieux possible les restrictions actuelles pour continuer à exister dans le respect des règles sanitaires, cette 11ème édition du festival a, en l’espace de quelques jours, redonné du baume au cœur au spectacle vivant, délaissé depuis un an maintenant.

  • “Déterminé à se battre, Antigel a refusé de baisser les bras et a mené une bataille de longue haleine pour démontrer qu’il est possible de faire vivre la culture coûte que coûte, et de trouver un terrain d’entente situé dans des zones grises, des failles dans lesquelles nous nous sommes aventuré·e·s » newsletter Antigel
  • “Le secret devait être bien gardé, la communication limitée au strict minimum. Face aux restrictions sanitaires, la parade d’Antigel pour cette 11ème édition pas comme les autres s’est appelée «click & collect». Des rendez-vous fixés avec un public ultra restreint, sans dévoilement préalable des contenus. Antigel a aussi joué du paradoxe autorisant les cultes mais pas la culture.”  TAPPOLET Bertrand, “Amour, déréliction et résurrection”, Le Courrier, 02 mars 2021
  • “À Antigel, il y avait des choses à voir en vrai. Mais en secret. Des danseurs notamment. Ils étaient deux dans la rue à Onex, au Lignon, dans les jardins suspendus de la CODHA à la Jonction. Des lectures également, du Jack London, des textes originaux, rédigés sur le vif, lus en direct. Il fallait, pour accéder à tout cela, fureter sur le site du festival, sur les réseaux sociaux. Les plus chanceux auront découvert une information, un lien, jamais rien d’explicite. Aucun événement n’avait officiellement lieu, puisqu’ aucune autorisation n’est actuellement délivrée.” GOTTRAUX Fabrice, “Faire un concert malgré le covid: la stratégie Antigel”, Tribune de Genève, 01 mars.

Le concert culte de Rodolphe Burger

C’est à cette occasion que RODOLPHE BURGER a investi l’église catholique de la paroisse de Bernex pour y présenter une lecture de textes bibliques (Le Cantique des Cantiques, Poème en Or ainsi qu’un inédit, Le Livre de Job), musicalement accompagnée d’une guitare et d’arrangements électroniques. Une manière de détourner un culte en “concert”, et de jouer de nouveau devant un public.

  • “En ce jeudi 25 février à Bernex, une vingtaine de fidèles et une trentaine d’heureux occupent les bancs de cette paroisse catholique néo-baroque. Dans son style contemplatif, le songwriter philosophe Rodolphe Burger est un aventureux sourcier musical. A l’orée de son set solo, il pointe la valeur de La Bible, nouvelle traduction (Bayard), proposant une reformulation des textes sacrés par Olivier Cadiot ou Pierre Alferi.” TAPPOLET Bertrand, “Amour, déréliction et résurrection”, Le Courrier, 02 mars 2021
  • “Face à l’autel, 50 personnes dans les travées, moitié paroissiens, comme la dame qui souhaite la bienvenue, moitié public d’Antigel, repêché via les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille. Chanter, cela aussi reste interdit, y compris dans les églises. Aussi, Rodolphe Burger a choisi de lire des textes liturgiques: le Cantique des cantiques, le Livre de Job et des psaumes. Dans l’ordre, la sensualité d’un amour divin, puis les terrifiantes visions de Job, cette «haine de Dieu au-delà de l’athéisme», enfin le «Poème en or», laissant poindre sous le timbre grave de l’orateur des accords aussi puissants que solaires sur sa guitare accompagnée de boucles électroniques. «Tout commence dans l’horreur, dans la dépression, la déréliction, pour aller vers le mieux.» GOTTRAUX Fabrice, “Faire un concert malgré le covid: la stratégie Antigel”, Tribune de Genève, 01 mars 2021.
  • « Comment ne pas y voir le reflet de l’actualité… Aujourd’hui, nous voilà tous aussi «secs», «petits morceaux d’argile», «abandonnés». Et demain? Une lumière point dans les notes soyeuses de Rodolphe Burger. «Les textes sacrés, on peut ne pas les laisser entièrement aux religieux, on peut chercher l’élévation sans la transcendance, racontera plus tard le musicien devant son dîner. Je suis athée, mais puisqu’il ne reste que les lieux de cultes pour jouer, alors allons-y. Le showbiz, si ça pouvait s’arrêter définitivement, tant mieux! Ce qui m’importe, ce sont les choses qui ont de la consistance et de la force.» Il soupire. «En tout cas, ça va faire plaisir à ma mère, elle qui aurait aimé que je devienne pasteur.»  GOTTRAUX Fabrice, “Faire un concert malgré le covid: la stratégie Antigel”, Tribune de Genève, 01 mars 2021.

Ce récital hors norme a montré qu’il était encore possible de se produire en concert en cette période particulière, avec un peu d’ingéniosité et d’audace, soulignant de fait le besoin primordial pour la culture de retrouver le chemin vers le public et les salles.

Rodolphe Burger tient à remercier les organisateurs du festival pour leur soin et leur lutte à laquelle il fut honoré de pouvoir prendre part et se dit prêt à renouveler l’expérience dans d’autres lieux de cultes tant que celle-ci se présentera comme l’unique solution pour rencontrer un public et être applaudi.

Découvrir les versions enregistrées sur disque des morceaux interprétés au festival ANTIGEL :

Concert culte de Rodolphe Burger dans l’église de Bernex au festival suisse Antigel : et pourquoi pas en France ?

| Concert | No Comments
11ème édition revisitée du festival Antigel Bien que son maintien fut une laborieuse épreuve, le festival Antigel en Suisse a tenu bon malgré la situation sanitaire. Alors qu’il accueillait 55…
Mademoiselle au festival Banlieues Bleues

Avant-première du Trio Mademoiselle pour le festival Banlieues Bleues

| Concert | No Comments
C’est à l’Espace Paul Éluard que Rodolphe Burger, Sofiane Saidi et Mehdi Haddab se sont donnés rendez-vous cette semaine pour un concert filmé inédit dans le cadre de la 38ème…

Rodolphe Burger reprend “Love Will Tear Us Apart” de Joy Division sur CultureBox

| Concert | No Comments
Rodolphe Burger était l’invité de l’émission CultureBox ce mardi 13 février. Après avoir répondu aux questions de Daphné Burkï et Raphäl Yem sur le plateau de l’émission, concernant notamment sa collaboration…

[Teaser Glück Auf !] Rodolphe Burger et Erik Marchand donnent suite à Before Bach

| Disque | No Comments
Glück Auf ! se dévoile un peu plus dans un teaser En attendant la sortie courant 2021 de Glück Auf !, deuxième chapitre de la collaboration entre Érik Marchand et…
X